Réseau wifi de freebox

Le FAI Free a depuis un mois mis en place la fonctionnalité de routeur public sur ses freebox. Tout abonné dispose ainsi d’un accès wifi sur tout le réseau. Si Free permettait déjà de se connecter au réseau freephonie pour bénficier de la VoIP comme si on utilisait sa ligne résidentielle, Free propose ic un vrai accès à touts les freebox participante en tant que hotspot classique. Free arrivant bon dernier dans cette course au maillage Wifi derrière les Sfr, Fon et Neuf, il est intéressant de suivre l’évolution des activations des freebox comme hotspot sur le site freebox-wifi. Cette initiative privée permet à tous de signaler son hotspot ou celui-du voisin via un enregistrement automatique des hotspot détectée par les applications dédiée pour Iphone ou Android. Cependant le signalement automatique à tendance montrer les endroit où sont accessible les réseaux détecté et non pas la localisation de leur source. Ainsi les hotspot remontés automatiquement se positionnent sur les tronçons routiers parcourus par les propriétaires des IPhone ou Android participant…

Réseau wifi de freebox

Le FAI Free a depuis un mois mis en place la fonctionnalité de routeur public sur ses freebox. Tout abonné dispose ainsi d’un accès wifi sur tout le réseau. Si Free permettait déjà de se connecter au réseau freephonie pour bénficier de la VoIP comme si on utilisait sa ligne résidentielle, Free propose ic un vrai accès à touts les freebox participante en tant que hotspot classique. Free arrivant bon dernier dans cette course au maillage Wifi derrière les Sfr, Fon et Neuf, il est intéressant de suivre l’évolution des activations des freebox comme hotspot sur le site freebox-wifi. Cette initiative privée permet à tous de signaler son hotspot ou celui-du voisin via un enregistrement automatique des hotspot détectée par les applications dédiée pour Iphone ou Android. Cependant le signalement automatique à tendance montrer les endroit où sont accessible les réseaux détecté et non pas la localisation de leur source. Ainsi les hotspot remontés automatiquement se positionnent sur les tronçons routiers parcourus par les propriétaires des IPhone ou Android participant…

Ubuntu 8.10 et Wifi

La version 8.10 arrive à la fin du mois mais je n’ai pas résisté à l’envie d’essayer le version béta sortie il y a à peine 2 jours. Les versions “béta” ne sont pas de toute stabilité et son installation en mise à jour à simplement échoué sur mon ordinateur de bureau. Ceci étant, ce n’est pas bien grave car la 8.10 est attendue par tous les utilisateurs du Wifi sur ordinateur portable avec impatience.

Je confirme donc que le 8.10 apporte bien un support amélioré du Wifi. Testée sur un portable Core 2 Duo donc avec du Wifi Intel, le support des réseaux ad-hoc est enfin complet. Je veux dire par complet qu’il est maintenant possible de se connecter à un réseau ad-hoc existant depuis l’applet Network-Manager. Par ailleurs, le port Ethernet et le port Wifi sont activés et utilisables simultanément.

Le support du Wifi ad-hoc n’est pourtant pas un cas d’utilisation courant car la plupart du temps on utilise le wifi en se connectant à une borne qui est un routeur (mode infrastructure). Mais il y a un cas particulier très attendu des possesseur de forfait DATA illimité sur leur téléphone 3G/Wifi. En effet la liaison Wifi est bien plus pratique que le cable USB et plus rapide que le bluetooth. Avec un logiciel comme JoikuSpot qui transforme le téléphone en un point d’accès adhoc, il est désormais possible de partager le forfait du télépéhone avec un ordinateur portable donc l’ergonomie est bien meilleur pour une utilisation courante du web.

Bien-sûr si le forfait DATA que vous avez souscrit avec votre opérateur est limité au web (http/https et pour une utilisation uniquement sur votre mobile, vous rencontrerez des limitations. Pour l’accès web cette limitation est hélas impossible à contourner. Par contre la limitatio à un usage depuis le mobile est facilement contournable en modifiant l’user-agent de votre navigateur sur l’ordinateur portable. Pour Firefox cela passe par l’installtion du module complémentaire “User agent switcher”. Voici un exemple de user-agent pour simuler un Nokia N95

User-agent : Mozilla/5.0 (SymbianOS/9.2; U; Series60/3.1 NokiaN95/10.0.010; Profile/MIDP-2.0 Configuration/CLDC-1.1)

La VoIP en mobilité

De nombreux téléphones portables offrent une connectivité Wifi dont l’usage est multiple. Dès qu’un réseau sans fil est à porté, le premier usage est l’accès au web pour la consultation de site ou de messagerie. Un autre usage moins populaire mais qui gagne à être connu est la VoIP. Je ne parle pas de solution propriétaire comme Skype mais plutôt de réseau ouvert qui utilise le protocole SIP. Nous allons nous attarder sur ce dernier.

Tous d’abord commençons par préciser les avantages de la VoIP avec SIP. Ce protocol permet d’enregistrer un terminal (le téléphone ou un ordinateur) sur le réseau internet et de l’associer à une adresse SIP qui est l’équivalent du numéro de téléphone classique. Cela permet d’appeler et d’être joignable à partit d’un même numéro SIP. A la maison on utilise un terminal qui par exemple est un véritable téléphone puis au bureau on peut utiliser un logiciel (appelé softphone). Un correspondant utilise alors le même numéro pour nous joindre. Si on est enregistrer sur le réseau SIP à la maison, c’est le téléphone de la maison qui sonne. Si on est enregistré par le biais du téléphone logiciel, alors c’est l’ordinateur qui sonne.

Cela confère la caractéristique bien connue de mobilité déjà présente dans les téléphones portables. Et c’est ici que la VoIP prend justement tout son intérêt. Le téléphone portable devenant de plus en plus puissant, intègre aujourd’hui en natif ou par ajout d’un logiciel comme par exemple Gizmo, la fonction de téléphone SIP qui couplé à la connectivité Wifi, permet de passer des appels en mobilité par internet. La téléphonie IP devient alors plus attrayante que le résau cellulaire car utiliser par une borne Wifi (gratuite) pour passer des appels par SIP est bien moins onéreux.

Mais la VoIP est-t-elle réellement utilisable ? En effet on associe souvent au terme VoIP, des appels par internet et cela ramène au concept pourtant réducteur d’appel d’ordinateur à ordinateur. A quoi bon avoir un téléphone portable Wifi utilisant le protocole SIP si on ne peux pas joindre des téléphones classiques ? De même à quoi bon avoir un terminal Wifi si il n’y a pas de borne Wifi exploitable là où on se trouve ? Ces 2 questions ne sont à mon avis aujourd’hui plus des obstacles car d’une part les points d’accès “gratuits” se multiplient à l’instart du réseau FON et la liaison entre téléphonie IP et réseau classique existe sous diverse forme.

Intéressons nous au réseau Wifi lui même. Le maillage du réseau Wifi est le problème principale. En effet la mobilité en réseau cellulaire est acquise car les opérateurs on installé partout leurs antennes. Or un simple coup d’oeil sur la carte FON nous rassure sur le maillage d’un réseau gratuit. L’accès en Wifi au réseau internet n’est donc pas un problème insurmontable. Quand à la passerelle entre SIP et le réseau classique, c’est un écueil que l’on évite en s’affranchissant d’une somme modique au regard du tarif pratiqué par le réseau téléphonque classique mais réellement compétitif par rapport au tarif des opérateurs IP comme Free ou Neuf. En effet ni Skype ou Gizmo ne sont en mesure de rivaliser aujourd’hui avec les offres tarifaire de Free avec par exemple la liaison avec les ligne fixe gratuite.

L’astuce est alors d’utiliser le compte SIP de son opérateur résidentiel afin de bénéficier de ses tarifs en mobilité. Je pense que là les opérateurs de téléphonies cellulaires sont face à une réelle menace que pour l’instant ils contournent en interdisant le VoIP avec leurs offres internet sur les mobiles. Pour l’utilisateur ce n’est pas bloquant. Il utilise le reseau wifi gratuit pour passer ses appel SIP.

Dans cette perspective j’ai essayé avec bonheur l’utilisation de mon compte SIP Free depuis mon téléphone Wifi en me connectant à une borne Wifi d’un inconnu. Ce dernier utilisait il est vrai Free comme fournisseur ce qui explique que le point d’accès Wifi était pré-configuré pour en permettre l’usage aux autres abonnés. Il me reste à faire un test depuis un point d’accès FON pour terminer la démonstration mais elle me suffit déjà. La VoIP en mobilité est aujourd’hui possible car les terminaux sont disponibles, le maillage du réseau Wifi est suffisant et la passerelle vers le réseau classique est soit accessible soit donnée par le fournisseur d’accès résidentiel.

La VoIP en mobilité

De nombreux téléphones portables offrent une connectivité Wifi dont l’usage est multiple. Dès qu’un réseau sans fil est à porté, le premier usage est l’accès au web pour la consultation de site ou de messagerie. Un autre usage moins populaire mais qui gagne à être connu est la VoIP. Je ne parle pas de solution propriétaire comme Skype mais plutôt de réseau ouvert qui utilise le protocole SIP. Nous allons nous attarder sur ce dernier.

Tous d’abord commençons par préciser les avantages de la VoIP avec SIP. Ce protocol permet d’enregistrer un terminal (le téléphone ou un ordinateur) sur le réseau internet et de l’associer à une adresse SIP qui est l’équivalent du numéro de téléphone classique. Cela permet d’appeler et d’être joignable à partit d’un même numéro SIP. A la maison on utilise un terminal qui par exemple est un véritable téléphone puis au bureau on peut utiliser un logiciel (appelé softphone). Un correspondant utilise alors le même numéro pour nous joindre. Si on est enregistrer sur le réseau SIP à la maison, c’est le téléphone de la maison qui sonne. Si on est enregistré par le biais du téléphone logiciel, alors c’est l’ordinateur qui sonne.

Cela confère la caractéristique bien connue de mobilité déjà présente dans les téléphones portables. Et c’est ici que la VoIP prend justement tout son intérêt. Le téléphone portable devenant de plus en plus puissant, intègre aujourd’hui en natif ou par ajout d’un logiciel comme par exemple Gizmo, la fonction de téléphone SIP qui couplé à la connectivité Wifi, permet de passer des appels en mobilité par internet. La téléphonie IP devient alors plus attrayante que le résau cellulaire car utiliser par une borne Wifi (gratuite) pour passer des appels par SIP est bien moins onéreux.

Mais la VoIP est-t-elle réellement utilisable ? En effet on associe souvent au terme VoIP, des appels par internet et cela ramène au concept pourtant réducteur d’appel d’ordinateur à ordinateur. A quoi bon avoir un téléphone portable Wifi utilisant le protocole SIP si on ne peux pas joindre des téléphones classiques ? De même à quoi bon avoir un terminal Wifi si il n’y a pas de borne Wifi exploitable là où on se trouve ? Ces 2 questions ne sont à mon avis aujourd’hui plus des obstacles car d’une part les points d’accès “gratuits” se multiplient à l’instart du réseau FON et la liaison entre téléphonie IP et réseau classique existe sous diverse forme.

Intéressons nous au réseau Wifi lui même. Le maillage du réseau Wifi est le problème principale. En effet la mobilité en réseau cellulaire est acquise car les opérateurs on installé partout leurs antennes. Or un simple coup d’oeil sur la carte FON nous rassure sur le maillage d’un réseau gratuit. L’accès en Wifi au réseau internet n’est donc pas un problème insurmontable. Quand à la passerelle entre SIP et le réseau classique, c’est un écueil que l’on évite en s’affranchissant d’une somme modique au regard du tarif pratiqué par le réseau téléphonque classique mais réellement compétitif par rapport au tarif des opérateurs IP comme Free ou Neuf. En effet ni Skype ou Gizmo ne sont en mesure de rivaliser aujourd’hui avec les offres tarifaire de Free avec par exemple la liaison avec les ligne fixe gratuite.

L’astuce est alors d’utiliser le compte SIP de son opérateur résidentiel afin de bénéficier de ses tarifs en mobilité. Je pense que là les opérateurs de téléphonies cellulaires sont face à une réelle menace que pour l’instant ils contournent en interdisant le VoIP avec leurs offres internet sur les mobiles. Pour l’utilisateur ce n’est pas bloquant. Il utilise le reseau wifi gratuit pour passer ses appel SIP.

Dans cette perspective j’ai essayé avec bonheur l’utilisation de mon compte SIP Free depuis mon téléphone Wifi en me connectant à une borne Wifi d’un inconnu. Ce dernier utilisait il est vrai Free comme fournisseur ce qui explique que le point d’accès Wifi était pré-configuré pour en permettre l’usage aux autres abonnés. Il me reste à faire un test depuis un point d’accès FON pour terminer la démonstration mais elle me suffit déjà. La VoIP en mobilité est aujourd’hui possible car les terminaux sont disponibles, le maillage du réseau Wifi est suffisant et la passerelle vers le réseau classique est soit accessible soit donnée par le fournisseur d’accès résidentiel.