Transformer le Raspberry Pi en media-center

English: Extract from Raspberry Pi board at Tr...
English: Extract from Raspberry Pi board at TransferSummit 2011 (Photo credit: Wikipedia)

Initialement prévu par ses concepteurs comme plateforme d’apprentissage à la programmation, le Raspberry Pi peut également servir de HTPC grâce à ses capacités de décodage vidéo. Pour son prix de 35€ il est sans doute une des solutions les moins chères.

L’OS préconisé, une Debian, n’est malheureusement pas vraiment dédié au multimédia. L’activation du son, qui requiert une manipulation, en est un exemple. Heureusement que la distribution OpenELEC apporte au raspberry une solution compléte. Son et vidéo fonctionnent du premier coup ! OpenELEC est une distribution linux conçue pour l’execution du logiciel XBMC. Très populaire sur les ordinateurs personnels classiques, a-t-il les mêmes qualités sur un Raspberry Pi ?

L’interface graphique est résolument orientée multimédia sans accès direct à une quelconque console ou terminal. L’usage d’un clavier est même superflu et une simple souris suffit car l’inerface propose un clavier virtuel. L’interface est également plus rapide que le bureau LXDE de la debian squeeze d’origine.

Pour ce qui est des capacités multiédia, OpenELEC permet de lire les vidéo Youtube, les photos d’un compte Picasa ainsi qu’une bibliothèque accessible sur le réseau local en uPnP. Dans mon cas le logiciel MediaTomb sur mon PC central est directement reconnu par OpenELEC et la navigation dans les photo, musiques et vidéo se fait tout naturellement. Le contenu multimédia peut également être stocké sur la SDCard car le script d’installation dimensionne correctement les partitions pour utiliser toute la carte.

OpenELEC permet donc d’utiliser le Raspberry Pi comme un HTPC pour un coût modique de 35€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.