Ransomware Linux

Il est loin le temps où avoir une machine  sous Linux protégeait des attaques des Virus. Quand j’ai commencé à héberger mon site web, au début des années 2000 j’avais utilisé un serveur Web dédié  (Savant Web serveur) sur Windows et j’avais été très étonné de constater le nombre de tentative  d’accès à des répertoires système de L’OS.  Ces tentatives échouaient car le serveur Web n’était pas IIS….

Depuis j’ai passé toutes mon informatique personnelle en GNU/Linux et je n’ai jamais été confronté à des attaques…. jusqu’à la semaine dernière.

Les pirates ciblent désormais également les machines Linux. Ainsi mes fichiers de disques de VM se sont mis à être renommés avec des suffixes .enc ! Ce que je pensais être un problème d’espace dans ma VM était bel et bien une attaque d’un virus de type ransomware. Tous mes fichiers personnels ainsi que la configurations apache et celle du serveur DNS étaient cryptées.

Heureusement que j’ai des sauvegardes… mais le désagrément causé est certain: rupture de service, éventuelle perte de données (de quand date la dernière sauvegarde?). On ne pense jamais assez aux sauvegardes ! La première chose à faire façe à une infection que l’on ne peut pas éradiquer (manque de littérature et désintérêt des éditeurs) est de limiter la casse. Arrêter le système car le virus à réussi à obtenir les droits root ou du groupe root puisqu’il chiffre des fichiers en écriture à root. Donc arrêter le système puis débrancher le câble d’alimentation ! Ensuite démarrer depuis une clé usb de type live-cd pour récupérer ce qui peut l’être. Enfin réinstaller le système complètement.

Après l’incident il faut également cherchez à s’en prémunir. Comment une telle infection à pu survenir ? Il y a 2 ou 3 semaines mon  serveur n’a pas redémarré sur échec de montage d’un Volume logique. Suite à cet étrange incident je n’avais trouvé comme solution que de démarrer sur un kernel précédent: coïncidence ou la première étape de l’attaque ? M’obliger à utiliser un kernel ancien contenant des failles ?

Ne jamais utiliser de kernel non à jour !

Leçon à retenir: Linux n’est plus sous les radars. Il faut donc s’équiper d’antivirus et d’antispam. Les solutions existent:clamav et spamassasin.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA