Debian/LXDE changement d’utilisateur

Quand une machine avec est partagée par plusieurs utilisateurs, il est agréable de pouvoir changer d’utilisateur sans déconnecter le précédant. Malheureusement comme l’objectif du bureau LXDE est la légèreté, la connexion simultanée de 2 utilisateurs va à l’encontre de l’économie des ressources. Comment faire alors si on veut quand même dans certaines circonstances pouvoir connecter 2 utilisateurs ?

La suite sur mon blog caché en utilisant Tor:

Debian/LXDE changement d’utilisateur – hidden.bressure.net

Client mail pour Debian/LXDE | hidden.bressure.net

Mon nouveau système Debian/LXDE est livré d’office avec un navigateur web (iceweasel a.k.a firefox) et une suite bureautique libre. Pour un usage courant il manque un client mail. Le bureau LXDE n’en fournit pas. Ce n’est pas grave. Le distribution TAILS m’ayant habitué au client mail léger Claws, ce dernier semble tout indiqué pour contenir la consommation des ressources de mon système tout en fournissant des fonctionnalités essentielles comme l’envoi et la réception de mail cryptés/signés en OpenPGP.

La suite sur mon blog caché en utilisant Tor:

Client mail pour Debian/LXDE | hidden.bressure.net.

Debian/LXDE un compromis entre bureau et serveur | hidden.bressure.net

Après avoir pu me familiariser avec le LVM sur disque RAID, j’ai sauté le pas en migrant ma machine perso, qui fait également office de serveur, sous DEBIAN/LXDE. Depuis l’année dernière, je ne jure que par Debian après que Ubuntu ait changé la durée du support LTS et que l’apparition du bureau Unity grève les performances de ma machine. De son côté bureau GNOME3 de Debian est lui-même consommateur excessif de ressouces. Ma combinaison favorite est aujourd’hui Debian pour la pérénité et LXDE pour le bureau léger.

La suite sur mon blog caché en utilisant Tor:

Debian/LXDE un compromis entre bureau et serveur | hidden.bressure.net.

Chiffrage GPG dans Claws mail pour N900 | hidden.bressure.net

Le client mail intégré du N900 ne fait pas de cryptographie. Pas de S/MIME (X509) ni de GPG avec lui. Heureusement que claws mail existe dans le dépot du N900. Moins bien intégré à l’interface du N900 à cause de la taille de l’écran mais il permet surtout de pouvoir envoyer et recevoir des mails cryptés/signés.

La suite sur mon blog caché:

Chiffrage GPG dans Claws mail pour N900 | hidden.bressure.net.

Portable sous linux pas cher | hidden.bressure.net

Mon Samsung Q45 ayant rendu l’âme de nouveau moins d’un an après l’avoir fait réparer (puce graphique désoudée), il n’était pas envisageable de le réparer une fois de plus… En effet 120€ pour resouder la puce graphique, ça aurait fait 240€ de réparation en moins d’un an. Un peu cher. Par ailleurs le problème de la puce graphique du Samsung Q45 semble être un problème de conception dans le refroidissement du portable (petit portable, petit système de refroidissement) et la présence d’une puce graphique dédiée est en dehors du scope de fonctionnalité attendue.

La suite sur mon blog caché:

Portable sous linux pas cher | hidden.bressure.net.

N900, what else ?

Comme je bénie le jour où j’ai acquis mon N900. Ce téléphone Linux est vraiment irremplaçable. C’est avant tout une machine qui se veut être un ordinateur de poche. Cette dénomination ravive les souvenirs des ordinateurs de poche des années 80 et signifie emporter avec soi tous les outils de calcul présents sur une machine de bureau.

La suite sur mon blog caché N900, what else ? hidden.bressure.net

Debian/LXDE

Halte au gaspillage des ressources informatiques ! Les bureaux linux sont devenus trop gourmands. Par exemple Unity (Ubuntu) ou GNOME 3 sont certe jolis mais ce n’est pas ce que ce que je recherche. Place à la fonction ! Le bord de fenêtre arrondi ou les effets de transparence sont d’aucune utilité si on n’arrive plus à ouvrir son application sans déclencher le swap.
La suite sur mon blog caché Debian/LXDE – hidden.bressure.net

Les distributions Linux trop gourmandes

Mon système date de 2006. Avec ses 4 Go de mémoire vive et son processeur double coeur à 2,4 Ghz, il était largement suffisant pour mes besoins. Il m’a été juste nécessaire d’y ajouter du disque pour augmenter sa capacité et sa fiabilité. Alors que les différentes versions des systèmes privateurs demandaient aux utilisateurs de changer de machine tous les 2 ans, mon système linux sous Ubuntu passait les années sans souffrir d’un manque de puissance quelconque et celà même si au fil du temps je lui demandais de me rendre de plus en plus de services: serveur web, mail etc.

La suite sur mon blog caché Les distributions linux trop gourmandes – hidden.bressure.net

Pourquoi j’aime le logiciel libre

Je me demande comment font ceux qui sont enfermés dans des systèmes propriétaires privateurs de liberté. Le logiciel libre offre tellement d’avantages que ne pas y adhérer me semble uniquement se justifier par l’ignorance ou le désir malsain et coupable de vouloir priver les utilisateurs de la liberté légitime de jouir de leur machine ou de leurs données.

La suite sur mon blog dans le darknet Pourquoi j’aime le logiciel libre (hidden.bressure.net)