Elgg 1.8.3 vote blanc après passage à Ubuntu 11.10

Coïncidence troublante après la mise à jour de mon Ubuntu, mon serbeur Elgg (réseau social open-source) n’affichait plus qu’une page blanche. La fichier de log /var/log/apache2/error.log indiquait des erreurs dans le module OAUTH. Je ne me souvenais plus si il s’agissait d’un module livré avec Elgg ou bien si je l’avais ajouté par la suite. L’enlever peut être dangereux.

Afin d’identifier le problème il faut ajouter un fichier nommé disabled dans le répertoire des modules INSTALL_DIR/mod. Cela désactive tous les modules dans Elgg. Le site redevenait alors accessible.

Elgg sorti de son mutisme dévoilait sur la page des plugins que le plugin oauth avait des erreurs à cause d’une dépendance non satisfaite. Une conséquence du passage à la 11.10 d’Ubuntu ? Comme je ne me sers pas de Elgg pour me conneter à des sites externe du genre Twitter (je préfère d’ailleurs Status.net), le plugin oauth ne me sert à rien. Le désactiver dans l’interface d’administration a suffit à redonner à mon serveur Elgg toutes ces couleurs après avoir supprimer le fichier disabled du répertoire des modules.

Authentification SMTP par Dovecot après passage de Ubuntu 11.04 à 11.10

English:
English: (Photo credit: Wikipedia)

La mise à jour de mon système ne s’est pas déroulée sans anicroche. On a vu au billet précédent que la mise à jour de Dovecot n’est pas exempte d’imperfection. Je fus par ailleurs au regret de constater que l’accès SMTP avec authentification depuis mon N900 ne fontionnait plus non plus.

La configuration de serveur SMTP Postfix utilise Dovecot comme authentification. Comme je souhaite utiliser une authentification sécurisée (indentifiant et mot de passe pas en clair), on doit indiquer à Dovecot l’utilisation de la methodes login. Pour cela dans le fichier /etc/dovecot/conf.d/10-auth.conf

auth_mechanisms = plain login

Dovecot et Roundcube sous Ubuntu 11.10

Screenshot of Ubuntu 11.10 (Oneiric Ocelot)
Screenshot of Ubuntu 11.10 (Oneiric Ocelot) (Photo credit: Wikipedia)

Depuis plusieurs mois Ubuntu 11.10est sorti mais  j’ai repoussé la mise à jour de ma version 11.04 car étant donné que ma  machine me sert également de serveur, le moindre hic aurait engendré des interruptions de services essentiels quand on héberge comme moi sa propre messagerie. Cependant la version 12.04 est sur le point de sortir, aussi pour ne pas être en retard de trop, j’ai franchi le pas en mettant à jour mon Ubuntu 11.04 vers la 11.10 !

J’ai bien pris soin de conserver mes fichiers de configuration pour les logiciels n’ayant évolué que dans des versions de correction de bug et le système redémarra parfaitement. Il faut dire que la présence du raid1 me fait toujours un peu peur. Les applications web fonctionnaient de nouveau (Elgg, status.net) mais ce n’était pas le cas de la messagerie ! En effet, la réception de mail était cassée ainsi que le webmail Roundcube.

Comme la 11.10 était sortie il y a presque 6 mois, mes problèmes ont déjà dû être résolus pensais-je. Effectivement, la réception de mail ne marche plus en 11.10 qui remplace Dovecot 1.2 par Dovecot 2.0. La faute en incombe à un appel qui utilise un paramètre obsolète. Je trouve cela dommage car c’est un problème interne à Dovecot que la procédure de mise à jour ne gère pas. L’installation de Ubuntu 11.10 from scratch n’a semble-t-il pas cet inconvénient. La solution préconisée ici consiste à exécuter la commande suivante:

sudo postconf -e "mailbox_command = /usr/lib/dovecot/deliver -c
/etc/dovecot/conf.d/01-mail-stack-delivery.conf -m "${EXTENSION}""

Le problème avec Roundcube était moins loquace. La base de donnée était devenue inaccessible (?) et devant l’incohérence de la documentation en ligne de Roundcube (version 0.7.2) avec ce qui est installé sur mon poste (version 0.5.4), je préférai opter pour une installation manuelle de la version la  plus récente. Pour une plus grande facilité il est préférable de télécharger la version complète (pas la GPL only).  Ainsi une création de base plus tard et quelques cliques plus loin, mon webmail Roundcube était de nouveau fonctionnel et apte à me rendre de grands services.